Relations presse & business…

 

Depuis la création de la boutique www.lesmotssontdescadeaux.com je travaille avec une agence de relations presse. Chaque nouveauté est proposée à des journalistes ciblés. Cet investissement produit entre 3 et 7 parutions mensuelles sur des médias nationaux. (papier et site de presse en ligne). 

On me pose souvent des questions sur l’opportunité de travailler avec la presse. Voici donc quelques idées que je souhaite partager avec vous.  

 

Quelques idées reçues
       

  • « les journalistes n’ont pas aimé ce nouveau produit > il ne marchera pas » : FAUX – les journalistes regardent nos produits avec un œil de journaliste, pas un œil de consommateurs. Ils cherchent un élément pour un puzzle rédactionnel. Ce n’était peut etre ni le bon moment ni le bon visuel. Petite confidence : les 3 bestellers de la boutique n’ont jamais eu AUCUNE parution presse !
     

  •  « les journalistes ont aimé le produits > ce produit va marcher » : FAUX - les journalistes regardent nos produits avec un œil de journaliste, pas un œil de consommateurs. Certains produits sont des succès de presse et ne se vendent pas ou peu. C’est souvent le cas pour des produits très nouveaux ou qui « font » de beaux visuels.  
           

  • « J’ai une parution/ produit dans un gros media, je vais en vendre plein » : VRAI et FAUX : pour faire la synthèse des 2 points précédents, je constate finalement peu de liens entre les articles qui font l’objet de parutions et les ventes du produit en question. La transformation est toujours plus forte en cas de parution sur un media web avec lien actif vers la boutique : l’internaute clique jusqu’au panier, sans rupture. C’est plus aléatoire avec la presse papier. La télé produit des pics de trafic très ponctuels, plus ou moins transformateurs.   ·    
       

  • « J’ai un super produit > la presse va adorer » : FAUX. La presse ne cherche pas des supers produits, elle cherche des supers IMAGES. Si vous n’investissez pas dans de belles images, les plus beaux produits n’auront pas de succès presse. Certains produits sont plus photogéniques que d’autres (par exemple, les produits d’éditions, plats, ne sont jamais sélectionnés par la presse « produit »). Ce qui est VRAI, c’est que la presse cherche la nouveauté. Si le produit a déjà été présenté, on réduit de beaucoup les chances de parution.
     

  • « Faire des relations presse, c’est pas rentable pour une petite structure ». Je suis une micro structure et j’ai choisi de faire des relations presse. L’équation de rentabilité est difficile à établir mais je sais que sur ma cible, c’est intéressant. Je rémunère l’agence de presse « à la performance », c’est-à-dire en fonction des parutions obtenues + un forfait fixe. Ce modèle est rassurant et modulable.

 

 

Mes bonnes raisons de faire des relations presse ·        

 

  • Pour le trafic : les parutions impactent les trafic sur la boutique : c’est très net sur le media télé, assez difficile à mesurer sur la presse papier, mais très clair sur les médias en ligne (car traçable via analytics)   ·        
     

  • Pour le SEO : les liens entrants en provenance des site médias pèsent pour 25% de mes sites référents. Ils ont souvent un bon Page Rank qui renforce ma propre popularité.   ·        
     

  • Pour la crédibilité et la transformation : j’ai une rubrique « revue de presse » sur ma boutique dans laquelle je publie mes principales publications et j’ajoute aussi chaque parution aux images de la page « produit ». L’impact du « vu dans les presse » est énorme pour une jeune boutique. Les clients ont besoin de signes de confiance pour passer à l’acte d’achat. Mon taux de transformation a été multiplié par deux le jour où j’ai installé cette revue de presse.     ·  
         

  • Pour la puissance de marque : une marque « vue dans la presse » bénéficie d’un bonus d’image. En ayant des parutions régulières dans la presse féminine, je renforce l’image de ma marque, notamment auprès de mes clients.   ·  

  • Pour les relations avec les fournisseurs : quand il s'agit de créateurs, la visibilité est gagnant / gagnant. Je demande toujours s'ils sont OK pour que je travaille la presse avec leurs produits. S'ils sont OK, je prends en charge les frais de relations presse mais le trafic se trouve dirigé vers ma boutique plutot que la leur. Quand je négocie avec un nouveau créateur, le fait d'avoir toutes ces parutions presse est séduisant, c'est un atout pour les collaborations.   
     

  • Pour l’ « autre » regard : je crée et je sélectionne les produits de ma boutique au gré de ma seule envie, sans arrière-pensée « presse ». En revanche, le regard de l’attachée de presse est précieux. Elle connait les attentes des journalistes. Elle s’approprie les produits et raconte sa propre histoire dans ses communiqués, pour surfer les tendances « presse ». Pour bien voir, il faut "2 regards".

     

Conditions pour des succès presse ·        

  • Des produits « nouveaux », photogéniques,  et des nouveautés fréquentes ·        

  • Des images super pro ·        

  • Une bonne agence de presse



     

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,